dimanche 10 décembre 2017

Les vents en Thaïlande


La pointe des arbres salue... On m'a dit que je pourrai faire de la planche à voile en Thaïlande. C'était juste... du vent !

Non, il n'est pas dans mon intention d'étudier la pratique de la vesse dans le métro de Bangkok, ou le statut du pet dans les manuels de civilité thaïe - encore moins d'écrire un nouvel art du contrepet. Sujets qui présentent pourtant un intérêt et que je traiterai peut-être un jour.

J'ai juste remarqué un fait curieux, que tous les météorologistes connaissent par cœur j'imagine, et qui concerne le vent.

Ce fait, je l'ai vérifié sur Weather Underground. L'occasion de louer cet excellent site météo alimenté en données par des stations météo personnelles - d'où une très large couverture.


La page "10 jours" de Weather Underground pour Pimai, Thaïlande. On voit que les chances de neige sont basses.

En France, et de manière plus générale sous nos latitudes, les horaires du vent sont variables et irréguliers. J'ai vérifié à Nantes, à New York, à Berlin sur la décade à venir. Et aussi à Chicago où l'on observerait peut-être un léger renforcement du vent en milieu de journée - mais pas sûr. Renforcement que j'imagine dû à des échanges thermiques entre le lac Michigan et la mégapole.

En revanche, à Pattaya, à Korat, à Chiang Mai, à Phuket, à Bombay (Inde) ou à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), on observe un très net renforcement du vent en milieu de journée. Si bien que sous ces latitudes, on a un schéma constant et régulier sur 24 heures. Le graphe du vent sur dix jours ressemble à une succession de dents de requins (pas de dents de scie, parce que les dents de scie sont régulières).

Bordeaux : pas de rythme
Boston : intéressant parallélisme de chaque côté de l'Atlantique
Dakota (Illinois) : mou
Moscou : toutes ces villes du nord n'ont pas de rythme de vent. Peut-être un peu plus en été ?

L'explication est sans doute simple. Probablement un phénomène thermique. Avec une interférence des alizés ? D'ailleurs, en regardant attentivement, on constate que même dans les régions tempérées, midi correspond souvent à un petit renforcement du vent.

Je ne sais pas si je dois rapprocher mes dents de requin du vent solaire qu'on a l'été sur les côtes atlantiques : la différence de capacité à emmagasiner de la chaleur entre la terre et la mer aboutit à une différence de restitution de cette chaleur, avec :
- des airs plus chauds sur la terre pendant la journée (air qui monte et engendre une aspiration horizontale de l'air de la mer - donc vent qui souffle de la mer vers la terre)
- des airs plus froids sur la terre pendant la nuit : air qui se plaque au sol et se fait aspirer par le large  : aspiration horizontale de l'air vers la mer - donc vent de terre (vers la mer).


Boca Raton, en Floride : le rythme est nettement plus visible.
Nakhon Pathom, Thaïlande : les dents de la mer à 20 km

New Dehli, India : jolis crocs

Ici à Korat, j'observe les dents de requin. Un vent solaire pourrait-il agir à une si grande distance de la mer ? Au milieu de l'été, en France, le vent solaire se manifeste jusqu'à 200 km de la côte. Et à Chengdu, au beau milieu de la Chine et 2000 km des côtes, par 32° de latitude nord, le phénomène semble très atténué mais encore présent. La question reste ouverte.

Bref, en Thaïlande, il y a du vent entre 11h. et 14h. Le matin et le soir sont toujours paisibles et agréables... A midi, selon mes observations, on a rarement plus de 12 nœuds. Et pendant la saison touristique, décembre janvier février, encore moins.

Moins qu'en France ou Guadeloupe ! Funboarders s'abstenir...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire